Rien de rien !

6 mois d’attente, pour enfin retrouver le rugby, le Top14.
Tout avait bien commencé avec dès le matin, l’ile du Sud qui battait l’ile du Nord, les blancs qui assomment du black dans la dernière seconde de jeu, le rugby comme on l’aime.
Puis vint l’édito de Patrick, qui n’a rien perdu de sa verve à me laisser « béa » d’admiration.
Difficile de ne pas penser au match, à cette opposition de bagnards de l’Atlantique contre ceux de la Méditerranée.
Il fallait un coup d’envoi, il fut fait sous un éclatant soleil.
Pour la suite, hélas, pas grand-chose, « rien de rien » piaffait, déjà, des supporters déçus par la prestation de nos joueurs.
Ma foi, il fallait bien un début à tout, et une défaite à La Rochelle n’a rien de de déshonorant.
Je pense même qu’avec un peu plus de réussite, un poil de maitrise, nous aurions pu décrocher un point.
N’accablons pas notre empêcheur de tourner en rond, tout de vert vêtu, d’être la cause de notre défaite.
La victoire comme la défaite nous appartiennent et en ces temps mouvementés, sachons profiter de ce moment de légèreté qui nous accroche à ce sacré ballon, à cette équipe.
C’est un Lou blessé qui va se présenter, dans un Mayol qui va sonner creux, et je sens râler çà et là des supporters déçus comme si le RCT se plaisait à refuser du monde, à perdre de l’argent et à offenser ses abonnés.
2020 ne nous épargnera rien, sachons nous reconstruire dans la sérénité et le plaisir, sachons être patient et comme chantait Annie Cordy « ça ira mieux demain ».
Pendant ce temps-là, Gasly le magnifique remportait à Monza, la 1ére victoire française, en F1, depuis 1996.
Bravo minot